L’objet de ce travail de thèse est de mettre en place une technique permettant de s’affranchir des problèmes de speckle dans les mesures de BRDF afin de permettre de retrouver le signal de la surface comme si elle avait été illuminée en lumière totalement incohérente.

La mesure quantitative de l’apparence visuelle des objets est un sujet en vogue actuellement, car il est de très haute importance pour l’industrie, notamment dans le domaine de l’automobile, des cosmétiques, de l’emballage, de l’impression 3D ou de la réalité virtuelle. Depuis quelques années, les techniques de mesure s’appuient sur l’acquisition de la réflectance bidirectionnelle (BRDF) réalisée grâce à des équipements appelés goniospectrophotomètres. La BRDF est mesurée d’ordinaire en lumière incohérente. Cependant, les équipements ont atteint aujourd’hui une telle résolution angulaire que même dans ces conditions, des effets d’interférence apparaissent dans les mesures. On parle alors de speckle.

Voir le descriptif complet du sujet de thèse